L’argent aux Burelesques

Infrastructures, approvisionnement, électricité... Même si les artistes et intervenants viennent gratuitement soutenir la lutte contre Cigéo, les Burelesques nous coûtent énormément : nous avons besoin de vous pour les financer !!

Principe du prix libre

Boissons alcoolisées mises à part, Les Burelesques sont à prix libre. Cela signifie que vous donnez ce que vous voulez et pouvez pour venir au festival, dormir au camping, manger à nos cantines etc. L’argent ainsi récolté servira à payer les dépenses du festival et à investir dans la lutte contre Cigéo (procédures juridiques, occupations, organisation d’événements...)

En moyenne, vue l’affluence attendue, si vous prenez quelques pintes au bar tous les soirs, que vous faites l’effort de donner quelques pièces à chaque repas, et que vous laissez un ou deux billets à l’entrée en soutien, on peut dire que vous aurez fait votre part du remboursement.
Cependant, ça n’est là qu’un bête calcul. Mieux vaut ne pas donner de somme moyenne, car le principe du prix libre, c’est qu’on peut ne rien donner lorsqu’on n’a rien, parce la politique, l’écologie, la musique, le théâtre etc. ne devraient pas être réservés aux plus riches ! Inversement, pour compenser, on peut donner plus lorsqu’on a suffisamment. 50, 100, 200€ : tout ce que vous donnez en plus est ce qui permet aux plus pauvres de ne pas être mis sur la touche, et à la lutte de se poursuivre sur tous les terrains !

Les caisses prix libres vous disent merci !

Avoir de l’argent sur soi !

N’oubliez pas que les Burelesques ont lieu en rase campagne : il n’y aura pas de distributeurs de billets à proximité immédiate du site. Nous vous conseillons donc de prévoir à l’avance la quantité de liquide dont vous aurez besoin !

Au cas où vous auriez besoin de retirer, les plus proches bornes sont :

  • à Dammarie-sur-Saulx (9km)
  • à Ligny-en-Barrois (16km)
  • à Joinville (37km)