Dimanche 13 : assemblée de lutte

Le troisième jour du festival commencera par une grande assemblée de lutte, qui précédera le début des spectacles et conférences.

Depuis un an maintenant, l’ "assemblée de lutte" , organisée régulièrement à Bure ou dans un village voisin, est l’occasion de faire le point sur l’état du combat contre Cigéo, contre la nucléarisation du territoire sud-meusien et haut-marnais, et contre l’industrie de l’atome en général. C’est un temps essentiel où peuvent se rencontrer association locales, et nationales, occupant.es du bois, riveraine.es et sympathisant.es. C’est aussi l’occasion de sortir des visions d’urgences (risques d’expulsion, procès divers, échange du bois...) pour poser les perspectives de luttes sur le long terme.

L’assemblée de lutte des Burelesques commencera à 10h30 et est prévue pour durer environ 2h  : elle se prolongera au-delà si besoin. Vous y êtes tous et toutes les bienvenu.es !

Ordre du jour

(sous réserve de modification)

- état des lieux de la lutte contre les différents projets liés au nucléaire et à l’énergie dans le sud-meuse et en haute-marne
- perspectives pour visibiliser et unifier ces luttes
- discussions sur la possibilité et les moyens de former un réseau de soutien et de solidarité, national et international